;;
FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedinRSS Feed

Membres FFW

Visiteurs

2.png0.png0.png3.png8.png
Aujourd'hui102
Ce mois1362

Qui est connecté

2
Connecté

 North American T-6G "Texan"

Type : T-6G-1NH Texan
Immatriculation : F-AZCV
Immatriculations précédentes : E.16-191
Numéro constructeur : 182-142
Serial number : 51-14456
PW R1340Pratt & Withney R 1340AN-1 de 650 CV
    Ecouter ==>

 T-6G dessus, face, profil 300 ppi de H T-6G F-AZCV 03

                                                                Harald Ludwig                                                                    plus de photos

Le numéro constructeur 182-142 fait partie d'un lot de 824 T-6G dont la construction a débuté en février 1951 aux usines North American de Columbus, Ohio et dont il est sorti le 26 janvier 1952.

Commandé par l'USAF (l'United States Army Air Force est devenu United States Air Force en 1947) sous l'année fiscale 1951, c/n 182-142 porte le serial number 51-14456.

On ne sait rien de sa carrière dans l'USAF sinon qu'il y servait à l'entrainement avancé, avant dêtre désactivé puis livré à la France, alors en pleine guerre d'Algérie.

Les premiers T-6, en fait 30 Harvard Mk II, sont arrivés en France en 1949. 119 T-6D ont suivi en 1951, une cinquantaine de T-6G en 1952 et 51 Harvard Mk IV en 1953. Avec la guerre d'Algérie et l'usage opérationnel des T-6, 693 nouveaux avions dont s/n 51-14456 fait partie, ont été acquis aux USA . Le dernier lot de cette commande est arrivé en France en 1958.

51-14456 a été en pris en compte par l'Armée de l'Air en janvier 1957.

A son retour du CEV le 27 août 1957 il a été affecté à EALA (Escadrille d'Aviation Légère d'Appui) 7/72 du 20 février au 26 novembre 1959 puis à l'EALA 6/72 du 26 novembre 1959 au 3 novembre 1960 et enfin à l'EALA 1/40 du 16 janvier au 18 septembre 1961.

700 T6 EALA

Il a été accidenté deux fois : la première le 7 juillet 1959 et et a été rendu disponible le 3 octobre de la même année et la seconde le 27 septembre 1961.

Le 28 Novembre 1961, 51-14456 a été désactivé, puis rayé des listes en avril 1962 ainsi que la plupart des T-6 de l'EALA après la cessation des hostilités en Algérie. On peut noter que l'Aéronavale a continué d'utiliser le T-6 (SNJ dans l'US Navy) de façon opérationnelle en France jusqu'en 1971.

Un lot de 10 T-6G français déclarés surplus dont 54-14456 faisait partie, a été livré à l'Espagne au milieu des années 60.

Ces avions, qui ont reçu des serials numbers espagnols compris entre E.16-191 et E.16-201 ont d'abord été affectés aux escadrilles 741 et 742 basées à Matacan avant de terminer leur carrière opérationnelle à .l'escadrille 743 basée à San Javier

700 3 t6 espagols

Le dernier vol d'un T-6 de l'Ejercito del Aire espagnol s'est déroulé le 31 juin 1982, après quoi déclarés surplus, les T-6, SNJ et Harvard survivants ont été vendus à des civils ou cédés à des musées.

51-14456 devenu E.16-191 dans l'Ejercito del Aire, l'Armée de l'Air espagnole a été confié au Musée Aeronautique de Cuatro Vientos près de Madrid.

Après un total de 4 044 heures et 50 minutes de vol, une révision IRAN (Inspect and Repair As Necessary) le 26 décembre 1979, une révision générale moteur le 4 décembre 1980 et une révision de l'hélice le 13 octobre 1981 effectuées par l'Organisme de Maintenance dépendant de l'Ejecito de Aire espagnol, 51-14456/E.16-191 a été acquis en juillet 1983 par Jean Grenotier pour l'Association pour Préserver les Avions Historiques. Cette acquisition qui comprenait le T-6G 49-3037/E.16-193 s'est faite par le biais d'un échange avec le MS 733 Alcyon F-BMMS, d'un moteur Potez 6DO 2A , d'une hélice Ratier et la somme de 2 000 ptas.

51-14456 a été immatriculé F-AZCV en février 1984.

En 1988, changement de propriétaire pour le Groupe Alcyons à Lons Le Saulnier

En 1990 il part à Belleville pour restauration et en 1992, il est acheté par jean-François Chalumeau de l'Aéroclub de Lons Le Saulnier. Ce dernier l'a fait réviser et entretenir à St Rambert d'Albon avant de le proposer à la vente.

Vendu fin 2011 à la Société Pour le Développement et la Promotion de l'Aviation, de Christian Amara il a intègré la flotte de France's Flying Warbirds à Melun Villaroche en mars 2012.

A l'automne 2016, Pierre Edouard Roussat, petit-fils du sous-lieutenant Bernard Novat qui fut l'un des pilotes du T-6 51-14456 en Algérie, nous a transmis ces informations nous permettant d'enrichir l' historique de cet avion :
Bernard Novat était sous-lieutenant à cette époque, rattaché au 2/9 Auvergne à Metz et donc au 7/72 pour sa période en Algérie de février 1959 à mars 1960.
Bernard Novat
Le sous lieutenant Bernard NOVAT avec la mascotte du groupe
 
 
24/03/59    entrainement / voltige                                   0h30
28/03/59    Mission de guerre                                         0h45
11/04/59    Mission de guerre                                         0h35
24/04/59    Mission de guerre                                        1h00 ( 4 impacts de DCA sur l’avion )
01/05/59    Mission de guerre                                        2h00
31/05/59    Liaison Tébessa – Guelma – Tébessa  1h20
28/06/59    Mission de guerre                                        0h45
02/07/59    Mission de guerre                                        1h35
31/08/59    Mission de guerre                                        1h35
01/09/59    Mission de guerre                                        1h35
17/09/59    Liaison Guelma – Tébessa                       0h35
24/10/59    Mission de guerre                                       2h00
Soit au total 15h15 de vol sur ce serial.
 
51 14456 Bernard Novat 16 db4ae
 
Bernard NOVAT aux commandes du 51-14456
 
Les pilotes Français n’avaient pas d’avions attitrés (contrairement aux américains par exemple) et ils prenaient donc les avions disponibles. Ce fût le cas tout au long de sa carrière (Indochine ect…)